FILM LAURENTIDES CÉLÈBRE 25 ANS

Créé en 1997 pour faciliter l’accueil des producteurs québécois et étrangers qui souhaitent tourner en région, Film Laurentides, autrefois connu sous le nom de Bureau du cinéma et de la télévision des Laurentides, a contribué à attirer plus de 650 tournages dans la région.

Supporté par les trois palliers de gouvernement, l’organisme amorce sa 25e année, reconnaissant de la confiance que lui accordent ses partenaires et les professionnels de l’industrie.

Tout au long de l'année, l’équipe de Film Laurentides mettra en lumière 25 moments marquants!

Logo pour les 25 ans

Les 25 moments marquants !

1.  Une 25e année qui s’amorce pour Film Laurentides

Créé en 1997 pour faciliter l’accueil des producteurs québécois et étrangers qui souhaitaient tourner dans la MRC d'Argenteuil, Film Laurentides, aussi connu sous le nom de Bureau du cinéma et de la télévision des Laurentides, est aujourd’hui une référence incontournable sur tout le territoire.  

Lire la suite

3.  UNE OPÉRATION DE VISIBILITÉ SUR CIME.FM

Grande première, Film Laurentides s’associe à CIME, la radio des Laurentides et lance une opération de visibilité! Écoutez l’entrevue du lundi 28 février avec Marie-Josée et Élisabeth en cliquant ici.

 

Ayant débutée le 1er mars, une émission matinale a permis de tester les connaissances des auditeurs avec un quiz hebdomadaire entre les animateurs d’Allez hop, bon matin dès 6h35.

Quiz du 1er mars

Quiz du 8 mars


Quiz du 15 mars

Quiz du 22 mars

Quiz du 29 mars


Ce jeu-questionnaire bien étoffé a mis en lumière le travail effectué par Film Laurentides depuis 25 ans.

5.  PRIX ET DISTINCTIONS

Depuis 25 ans, on constate une performance remarquable de la part de Film Laurentides. Ces résultats lui ont d’ailleurs valu d’obtenir plusieurs prix et distinctions.

- Le prestigieux PRIX HECTOR-FABRE, décerné par le ministère des Relations internationales et qui récompense l’originalité, la qualité et la durée d’un projet mené en région, les retombées à l'échelle locale et son rayonnement à l’international

- Le LAURÉAT NATIONAL ARGENT accordé par Les Grands Prix du Tourisme québécois

- PRIX DE L’ENTREPRISE TOURISTIQUE - secteur organisme-  décerné au gala des Grands Prix du Tourisme Desjardins

- PRIX DE LA PERSONNALITÉ TOURISTIQUE décerné à Dany Brassard, cofondateur et directeur de l'organisme jusqu'en 2012, au gala des Grands Prix du Tourisme Desjardins

- PRIX DE LA MRC ENTREPRENEURIALE décerné  à la MRC d’Argenteuil par l’Union des municipalités régionales de comté du Québec (UMRCQ)

- Une mention COUP DE CŒUR décernée par le Ministère des Régions, dans le cadre de son programme AGIR

8.  L'optimisation des outils de travail

Entre 1997 et 2007, le repérage s’effectuait à l’aide de cartes routières et topographiques alors que les photos sur pellicule étaient photocopiées et postées aux clients jusqu'en 2001. L’arrivée des photos numériques est un point marquant. Précurseur dans son domaine, Film Laurentides s’est rapidement doté d’une photothèque avec un moteur de recherche bien étoffé. En constante évolution, elle contient aujourd'hui plus de 10 000 lieux de tournage potentiels et 149 000 images!

 

Aujourd’hui, le repérage se fait en utilisant notre mémoire et Google Maps. Les clients reçoivent un album en ligne, incluant des photos 360, des captations par drone, la géolocalisation des lieux et les contacts associés. Quelle évolution quand même!

Cliquez ici pour accéder à un exemple de dossier client

10.  DES REPORTAGES MARQUANTS!

L’impact économique des tournages intéresse Bernard Derome, animateur de l’émission 5 sur 5. Voyez ce reportage où le cofondateur et commissaire Dany Brassard répond aux questions des journalistes.

Nos grands espaces et l’été indien inspirent aussi les producteurs français. Inside le Mag présente un reportage diffusé sur la chaîne française TF1 qui a pour titre « Un week-end de rêve au Canada » made in Laurentides!  

12.  QUE SONT-ILS DEVENUS?

Dany Brassard

Cofondateur et commissaire de Film Laurentides de 1997 à décembre 2011, Dany est directeur du Service de développement économique à la MRC d’Argenteuil depuis janvier 2012. Toujours aussi visionnaire, audacieux et interpellé par des initiatives structurantes et durables, il poursuit sa mission qui consiste à faire de sa région d’adoption un milieu de vie où il fait bon vivre. INSPIRER RESPIRER ARGENTEUIL ça vous dit quelque chose?

Cliquez ici pour la suite

 

Amélie Carrizey

Lachutoise d’adoption, Amélie a occupé le poste de chargée de projets de janvier 2012 à mars 2015. Ayant à son actif plusieurs années d’expérience au département des lieux de tournage, son ajout dans l’équipe a été très positif. Invitée à témoigner de son passage au sein de l’équipe, Amélie nous raconte  que ces trois années lui ont permis de découvrir une magnifique région qu’elle affectionne particulièrement.

Cliquez ici pour la suite

 

Katia Shannon

Installée à Montréal mais bénéficiant d’un pied-à-terre familial à Val-David, Katia a été chargée de projets de 2015 à 2017. Jeune diplômée de l’Université Concordia, l’arrivée de Katia a été accueillie comme un vent de fraîcheur et de renouveau. Depuis son passage qu’elle qualifie de très formateur, Katia a pris son envol comme scénariste, réalisatrice et productrice de fiction.

Cliquez ici pour la suite

 

Juliette Lacasse

Juliette est arrivée en mars 2016 pour assister Katia. Invitée elle aussi à nous écrire un petit mot, Juliette a indiqué que son passage au Bureau des Laurentides fut des plus marquants. « J'ai eu la chance de découvrir cet organisme dès l’obtention de mon baccalauréat en communication - relations publiques à l’UQÀM. Ce fut une de mes années les plus enrichissantes, tant sur le plan personnel que professionnel ».

Cliquez ici pour la suite

14. Spielberg à Mirabel

2003 est un point marquant alors que Steven Spielberg annonce qu’il tournera The Terminal  à Mirabel. La Presse et le Journal de Montréal faisaient mention du rôle important qu’avait joué le commissaire du Bureau des Laurentides. Bon coup Dany!


16.  DE NOTORIÉTÉ INTERNATIONALE

Des réalisateurs et réalisatrices de notoriété  internationale choisissent de tourner dans les Laurentides. En voici quelques-uns que vous reconnaîtrez certainnement!

Qui dit tournage dit comédiens et comédiennes bien connus au Québec et à l'étranger. En voici quelques uns parmi des centaines d'autres!


Leurs séjours dans les Laurentides sont des faits marquants qui méritent d’être soulignés! Consultez notre filmographie qui contient plus de 660 titres!


2.  L’étincelle qui a provoqué Film Laurentides il y a 25 ans!

À l’automne 1996, une production américaine de grande envergure installait ses décors dans la vallée d’Harrington, située au nord-ouest de Lachute.

Le producteur Jake Eberts, à qui l’on devait des oeuvres ambitieuses tel que Gandhi, Dancing With Wolves et Chariots of Fire, avait déniché une ferme isolée dans les montagnes pour y tourner The Education of Little Tree.

Un article de Luc Perreault dans La Presse a été l'étincelle qui a provoqué la naissance de Film Laurentides. 

Lire la suite

4.  BANDES-ANNONCES

Outil de promotion par excellence, la bande-annonce est présentée lors des festivals et marchés.

C’est en 2009 que Film Laurentides lançait une première version réalisée par Hybride, une entreprise d'effets visuels bien connue de chez nous. Sa première version était alors composée d’extraits de films québécois et étrangers tournés dans la région.

Lors du lancement de sa nouvelle image de marque en 2018, Film Laurentides a réalisé une toute nouvelle bande annonce, diffusée depuis dans différents marchés et festivals.

Pour souligner son 25e, nous sommes heureux de vous présenter une capsule promotionnelle qui s’adresse principalement aux citoyens et entreprises des Laurentides et partenaires du milieu.

6.  festivals et marchés

Dès le début de l'aventure, Dany Brassard et Marc Carrière, cofondateurs de l'organsime, participaient  aux différents marchés et festivals. Que ce soit à Montréal, Québec, Rouyn-Noranda, Ottawa, Cannes, Berlin, Londres, Los Angeles, Santa Monica, Brisbane, ces missions ont positionné Film Laurentides.

 

Encore aujourd'hui, Marie-Josée et Élisabeth se déplacent. En témoignent ces accréditations accumulées au fil des ans!

7.  LES MÉMORABLES TOURNÉES

Dès la première année d'opération, Dany Brassard a eu l'idée d'organiser des tournées de familiarisation. Ayant pour cible les producteurs, réalisateurs et directeurs des lieux de tournage, ces journées mémorables comptent parmi nos coups de coeur. En témoignent ces photos où l’on devine la bonne humeur et une franche collaboration! Film Laurentides a organisé une centaine de tournées depuis!

9.  LE SAVIEZ-VOUS?

La région a la cote auprès des producteurs québécois et étrangers. Si les Laurentides attiraient une dizaine de tournages au début des années 2000, c’est en moyenne 40 productions qui s’installent chez nous annuellement.  2021 aura été une année record avec 55 tournages!  Consultez l’impressionnante feuille de route sous l’onglet FILMOGRAPHIE. Plus de 650 tournages en 25 ans!

11.  LES 25 ANS DE FILM LAURENTIDES SOULIGNÉS À L'ASSEMBLÉE NATIONALE

Le 3 juin dernier, la députée d’Argenteuil, Mme Agnès Grondin, a souligné les 25 ans de Film Laurentides lors de la 66e séance de la 2e session de la 42e législature de l’Assemblée nationale du Québec se tenant dans la capitale nationale.

« Depuis 25 ans, un organisme né dans Argenteuil a fait des paysages des Laurentides une matière première fructueuse. J’ai tenu ce matin à saluer l’audace de ses initiateurs et la vision de celles et ceux qui lui assurent un magnifique avenir. Bon 25e anniversaire à Film Laurentides! »

Ce message, publié sur les réseaux sociaux de la députée, suivait la prise de parole de Mme Grondin et était accompagné de sa déclaration.

Les cofondateurs de l’organisme, messieurs Marc Carrière et Dany Brassard, le conseil d’administration et l’équipe de Film Laurentides remercient chaleureusement la députée d’Argenteuil pour cette reconnaissance.

13.  LES EMPLOYÉS D'ÉTÉ

Que deviennent nos employés d’été ? Grâce au programme fédéral Placement Carrière été, Film Laurentides a servi de tremplin et encouragé de jeunes étudiants vers la réussite!

 

Véronique Blain

Pendant 3 années consécutives, alors qu’elle complétait ses études en Communication et cinéma au Collège Lionel-Groulx et de son baccalauréat en Télévision de l'UQAM, Véronique a eu la chance d'avoir "le meilleur emploi d'été, mais surtout, le meilleur tremplin qu’il soit dans l'industrie des médias en agissant à titre d'assistante aux commissaires chez Films Laurentides". C’est avec ces mots bienveillants qu’elle nous a fait part de son expérience.

Cliquez ici pour la suite

 

Marie-Nashan Lafond

Étudiante en communication lors de son passage chez Film Laurentides, Marie-Nashan nous a dit que cette expérience lui a permis d'acquérir de belles connaissances sur les processus entourant la recherche des lieux mais aussi une belle méthodologie de travail et la découverte du travail de terrain. "Bien que j'y ai vécu toute ma vie, j'ai découvert des endroits que je ne connaissais pas dans les Laurentides."

Cliquez ici pour la suite

 

Adèle Dumont-Bergeron

Adèle a travaillé pour Film Laurentides à l’été 2017 et 2018. Originaire de la région, elle était alors étudiante à Montréal au baccalauréat en littérature et création littéraire à l’Université Concordia. Mettant à profit ses compétences, Adèle a révisé et traduit plusieurs documents corporatifs en plus de compléter une analyse complète des photothèques numériques qu’utilisent les commissions de film qui œuvrent un peu partout dans le monde.

Cliquez ici pour la suite

 

Renaud Gélinas

Embauché comme collaborateur et photographe saisonnier en 2021, Renaud est étudiant en cinéma à l’Université de Montréal. Résident de Sainte-Agathe-des-Monts, il a parcouru le territoire à la recherche de mille et un lieux de tournage potentiels et a assuré la mise à jour de la photothèque numérique des Laurentides. Cet été, Renaud est chargé de soutien documentaire au Bureau du cinéma et de la télévision de Montréal.

Cliquez ici pour la suite

15.  " NETFLIX MISE SUR UN THRILLER NORDIQUE QUÉBÉCOIS "

Tel était le titre d’un article de La Presse en 2018.

Événement marquant, l’équipe de Film Laurentides a contribué à attirer ce premier film produit et tourné au Québec par ce géant américain.  Séduit par les lieux de tournage proposés, le réalisateur Patrice Laliberté a choisi de tourner Jusqu’au déclin à Ste-Agathe-des-Monts et Lantier.

Depuis sa sortie en 2019, Jusqu’au Déclin a été vu par plus de 21 millions d’abonnés et a reçu d’élogieuses critiques! Bravo!